Ah! ça y est, enfin, j'ai réussi à fabriquer des pains au lait. Et je ne sais pas si là, vous sentez mon IMMENSE satisfaction dans  cette simple phrase. (non non, je n'ai rien fumé)

Je sais, ça doit vous paraître dérisoire, mais pour me comprendre, il faut revenir quelques semaines en arrière: toujours dans ma quête d'une meilleure alimentation pour les filles, j'ai essayé différents biscuits bio pour leur goûter, mais rien à faire, elles préfèraient toujours, la version plus chimique et pas du tout bio de nos chers industriels de l'agroalimentaire, des tendres parmi les tendres.

J'ai donc décidé de leur en préparer moi-même. Et je me suis lancée dans les muffins, plutôt simple et rapide.

petitspains

Malheureusement pour moi, les filles ont eu des réactions diverses à mes essais. La plus grande s'enthousiasmait et encourageait gentiment sa maman, la plus petite goûtait et délaissait les différents muffins sans rien dire. J'en trouvais des entamés un peu partout dans la maison, super! Et surtout, toutes les deux continuaient à préfèrer les bons biscuits industriels GRRRRRR!

Mais ceux qui me connaissent savent que je suis têtue (très, voire trop). Alors, après les muffins, j'ai essayé une recette de pain au lait trouvée sur le web, les commentaires des internautes étaient élogieux, mais moi, pas moyen d'y arriver: la pâte refusait de monter ou elle se répandait lamentablement. La honte totale!

J'ai fait une demi douzaine d'essais en vain. J'avais des envies de meurtre quand je tombais sur des pains au lait à la boulangerie...Le résultat était au mieux passable et très vite rassis, mais les filles ont eu l'air plus intéressé, alors je me suis accrochée... au début en pure perte.

Après maintes discussions avec les amis (merci de votre patience), j'ai ravalé ma fierté et me suis décidée de demander au pro de la famille, l'athlète de haut niveau de la patisserie, le Sensei du gâteau, j'ai nommé Sauveur qui en l'occurence, porte bien son nom.

Et là, il m'explique que la pâte ne lève qu'à une certaine température, après avoir été longtemps et lentement pétrie, pour ne pas chauffer et qu'il ne doit pas y avoir une mais 3 phases de repos, une à température ambiante, une au frigo et une à 40°C humide, rien que ça. Je découvre alors les points communs entre la boulangerie et la chimie. Je commence à flipper et à me demander si tout ça n'est pas au-dessus de mes faibles capacités.

Mais, avec le Sensei, je comprends tout.

J'ai donc suivi consciencieusement les conseils de Sauveur et après tous ces efforts, j'ai enfin réussi mes pains au lait qui là, comme par hasard,  n'ont pas eu le temps de rassir, même mon cher et tendre en a chipé aux filles. Mais que d'efforts et de tâtonnements! Du coup j'en ai refait pour l'anniversaire de Petite Louloute avec dedans du tarama qu'elle adore, eh bien ils sont partis...comme des petits pains! Alors moi je dis merci Sensei, le petit scarabée se prosterne à vos pieds d'admiration et de reconnaissance. Et j'espère qu'après ce post, tout comme moi, vous ne regarderez plus jamais les pains au lait du même oeil distrait.